Passer à l’ère Digitale :

 

Un défi culturel

 

 « L’enjeu de la transformation digitale, c’est avant tout le capital humain » affirme Frédéric Oudéa Directeur général de Société Générale récompensée pour sa maturité digitale du palmarès eCAC40 2017 organisé par Les Echos.

 

Toutes les transformations qui réussissent reposent en effet sur une réelle transformation culturelle. Le numérique n’est finalement qu’un accélérateur et un déclencheur. Cependant, « La capacité à accompagner et à faire évoluer les collaborateurs de manière individuelle est fondamentale. » confie Nicolas Petit, General Manager COO de Microsoft France. En effet, lorsque les comportements évoluent vers davantage de collaboration, plus d’ouverture, plus de partage de l’information… cela change tout !!

 

Un défi individuel

 

Le « changement », c’est faire quelque chose de différent, la « transformation », en revanche, c’est devenir quelque chose de différent. Pour les collaborateurs en termes de réalités opérationnelles, cela implique de changer leur façon de penser, leurs croyances et de les libérer de leurs peurs pour pouvoir évoluer et se transformer. Une véritable transformation provient de l’intérieur avant d’impacter l’extérieur pour laisser apparaître une évolution culturelle.

 

« La transformation digitale n’est pas une question d’outil mais d’état d’esprit »

 

La culture digitale : c’est quoi ?

 

Tout le monde parle de culture numérique avec des définitions diverses et variées. Dans son cadre de référence, le CIGREF a choisi une définition large et simplifiée de la culture comme « un ensemble de valeurs, croyances, comportements et pratiques, encouragées implicitement ou explicitement et qui, partagées par les membres d’un groupe, permet aux membres de ce groupe de se reconnaître comme tels ».

Le cadre de référence d’une culture numérique d’entreprise concerne ainsi les valeurs, comportements et pratiques qui sous-tendent la réussite d’une entreprise dans le monde numérique.

 

Existe-t-il un standard à une culture digitale ?

 

La culture d’une entreprise est ce qui exprime son identité. Chaque entreprise a une culture propre, basée sur son histoire, l’influence de ses dirigeants, son organisation, ses process,…..

Cependant, certaines caractéristiques communes ont été identifiées comme fondamentales pour réussir sa transformation numérique. Celles-là même qui se retrouvent dans les cultures des entreprises les plus performantes. Et par opposition, certaines caractéristiques comme l’aversion au risque, la faible orientation client ou le fonctionnement en silo représentent l’un des principaux obstacles au succès de l’entreprise à l’ère numérique.

 

Peut-on réaliser une évaluation culturelle de l’entreprise ?

 

Les Valeurs et la Culture peuvent-elles se piloter ?

 

Oui. Les valeurs d’une organisation peuvent se piloter de la même manière que l’EBIT en réalisant des mesures régulières, en suivant des indicateurs de performance et en ajustant les plans d’action en fonction des résultats.

Fin 2013, une étude menée auprès des DSI de grandes entreprises françaises fait, d’un côté, un état des lieux de la culture vécue au sein de leurs entreprises et de l’autre reflète la culture souhaitée pour favoriser leur transformation digitale.

Culture vécue VS souhaitée

 

La culture digitale : les freins

 

Au cours de cette étude, les comportements identifiés par les DSI comme représentant des freins au développement d’une culture digitale étaient les suivants : le fonctionnement en silo, la réduction des coûts, la hiérarchie, les baronnies, la bureaucratie, le consensus mou, le politiquement correct, la prudence, la compétition interne, les orientations à court-terme….

Ces valeurs limitantes engendrent en effet une diminution de l’autonomie et de la responsabilisation des collaborateurs ainsi qu’un niveau de stress élevé et une compétition interne plutôt qu’une collaboration.

 Valeurs limitantes

Valeurs limitantes

 

La culture digitale : faire évoluer un système existant

 

Pour construire et pérenniser une culture d’entreprise adaptée à votre stratégie et à vos enjeux, il faut apprendre à initier et conduire le changement. Les valeurs de vos organisations peuvent se piloter en réalisant des mesures régulières, en suivant des indicateurs de performance et en ajustant les plans d’action en fonction des résultats.

 

Vous souhaitez un diagnostic ?

Contactez-nous : contact@valuessense.fr

Article publié par Sabine DRUJON le 13 novembre 2017 sur LinkedIn