Les Valeurs et la Culture, nouvel avantage concurrentiel des entreprises les plus performantes

 

Comme le dit Klaus Schwab, président du World Economic Forum et auteur du livre « La quatrième révolution industrielle »:

 

« La Quatrième Révolution Industrielle a le pouvoir de robotiser l’humanité et d’ébranler ce qui a été traditionnellement pour nous porteur de sens : travail, communauté, famille, identité.

Ou bien, au contraire, nous pouvons y trouver l’occasion de faire accéder l’humanité à une nouvelle conscience collective et morale basée sur le sentiment d’un destin commun.

C’est à nous qu’il revient de faire en sorte que cette deuxième hypothèse soit la bonne ».

 

LA QUATRIEME REVOLUTION INDUSTRIELLE PASSE PAR UNE MUTATION CULTURELLE ET UN NOUVEAU MODELE ECONOMIQUE

 

De nombreux indices laissent penser qu’un changement de paradigme et un nouveau modèle d’organisation sont en train d’émerger. Des chercheurs en psychologie du développement ont remarqué qu’un nombre croissant de personnes envisagent un nouveau rapport au monde. Nous sommes à ce stade de notre histoire, les témoins d’un changement sans précédent des valeurs et de la conscience humaines.

En passant de l’âge industriel avec un modèle commande-contrôle à un nouvel âge démocratique, nous passons d’un modèle obsolète construit sur la peur et le contrôle à un système complètement nouveau, basé sur l’autonomie et la responsabilisation.

 

L’EXEMPLE D’UN NOUVEAU MODELE ECONOMIQUE

 

Un nombre croissant de dirigeants construisent leurs entreprises avec l’idée que « faire des affaires » doit avoir un objectif bien plus élevé que de seulement faire du profit. A cet effet, le mouvement du « Conscious Capitalism » qui se développe aux Etats-Unis s’appuie sur quatre piliers :

Modele Conscious Capitalism

LA RENTABILITE

Si ce mouvement a souvent été mal compris et décrié, il n’en reste pas moins vrai que les résultats économiques et la résilience des entreprises inspirées par ce mouvement, tels que mesurés par Raj Sisodia dans son livre Firms of Endearment http://firmsofendearment.com/ sont très largement supérieurs à celles des entreprises décrites par Jim Collins dans son livre Good to Great et surpassent de très loin celles du S&P 500 (indice boursier basé sur 500 grandes sociétés cotées sur les bourses américaines)

Firms of Endearment

Différentes études* semblent également démontrer que les entreprises managées par les valeurs sont non seulement plus performantes mais également plus résilientes.

Si elles subissent comme les autres les crises économiques, elles redémarrent plus rapidement du fait de leur agilité.

 

LA NECESSAIRE MUTATION CULTURELLE DES ORGANISATIONS

 

Face aux turbulences et aux changements actuels, la culture et les valeurs deviennent la meilleure source de cohérence, d’agilité, d’adaptabilité et de renouveau pour favoriser stabilité et longévité. La Culture d’entreprise permet d’un côté d’attirer les nouvelles générations en quête de sens et de l’autre de retenir les meilleurs talents en recherche d’autonomie.

 

La culture et les valeurs deviennent alors le nouvel avantage concurrentiel des entreprises les plus performantes !!

 

Une force puissante et invisible, dont Dirigeants et Conseils d’administrations doivent s’occuper de façon proactive et consciente.

 

Pour vous y aider, nous avons créé VALUES & SENSE : https://www.linkedin.com/company-beta/11202121

 

* Rendements financiers 2002 à 2012 des Best Companies To Work for in America versus les entreprise S&P 500 (Standard & Poo 500).

* Rendements financiers 2002 à 2012 des Firms of Endearment versus les entreprise S&P 500 (Standard & Poor 500).

* Rendements financiers 2002 à 2012 des entreprises identifiées par Jim Collins dans son livre De la performance à l’excellence versus les entreprise S&P 500 (Standard & Poor 500).

Article publié par Sabine DRUJON le 25 septembre 2017 sur LinkedIn