Les Valeurs et la Culture, nouvel avantage concurrentiel des entreprises les plus performantes

Les Valeurs et la Culture, nouvel avantage concurrentiel des entreprises les plus performantes. Différentes études* semblent également démontrer que les entreprises managées par les valeurs sont non seulement plus performantes mais également plus résilientes. Si elles subissent comme les autres les crises économiques, elles redémarrent plus rapidement du fait de leur agilité. LA NECESSAIRE MUTATION CULTURELLE DES ORGANISATIONS Face aux turbulences et aux changements actuels, la culture et les valeurs deviennent la meilleure source de cohérence, d’agilité, d’adaptabilité et de renouveau pour favoriser stabilité et longévité. La Culture d'entreprise permet d'un côté d’attirer les nouvelles générations en quête de sens et de l'autre de retenir les meilleurs talents en recherche d'autonomie. La culture et les valeurs deviennent alors le nouvel avantage concurrentiel des entreprises les plus performantes !!

Nos décisions sont-elles réellement rationnelles ?

Nos décisions sont-elles réellement rationnelles ? Les travaux de psychologie cognitive ont montré que nos décisions sont souvent illogiques, voire irrationnelles, alors que nous sommes persuadés qu’elles sont fondamentalement logiques et rationnelles. Car en chacun de nous, coexistent des forces qui s’opposent, intégrant des dimensions qui relèvent du monde de l’intangible, s’articulant autour des valeurs et de la culture. Daniel Kahneman, spécialiste de la psychologie cognitive considère que beaucoup de décisions individuelles sont prises sur la base d’erreurs de perception ou de façon intuitive, voire routinière. Ces décisions ne se fondent pas sur notre seule raison mais sur notre intuition, nos émotions ou nos habitudes. Pour faire un mauvais choix, rien de plus simple : « il suffit de faire confiance à ses automatismes de pensée et surtout ne pas se poser de question ! » alerte Dan Ariely, économiste comportementaliste.

Du dirigeant brillant au leader éclairé

« La Quatrième Révolution Industrielle a le pouvoir de robotiser l’humanité et d’ébranler ce qui a été traditionnellement pour nous porteur de sens : travail, communauté, famille, identité. Ou bien, au contraire, nous pouvons y trouver l’occasion de faire accéder l’humanité à une nouvelle conscience collective et morale basée sur le sentiment d’un destin commun. C’est à nous qu’il revient de faire en sorte que cette deuxième hypothèse soit la bonne » nous avise Klaus Schwab Président du World Economic Forum. L’histoire extraordinaire qui suit retrace ainsi le passage progressif d’un dirigeant brillant à un leader éclairé. Dirigeant intelligent et visionnaire, Bill Gates, tout timide en sortant de Harvard sans diplôme, se révèle un homme d’affaire déterminé évinçant toute concurrence sur son marché.