Le Sens de l’Engagement !!

Le sens se nourrit en puisant dans notre vraie nature. D’ordre existentiel et non contractuel, l’engagement est une relation de soi à ses décisions que nulle loi, nulle organisation, nulle hiérarchie ne peut forcer ou encadrer. Si le droit, les habitudes ou les codes sociaux se chargent bien vite de formaliser ces engagements sous forme de contrats, il ne s’agit là que d’une dérive qui démontre vite ses limites. Car tenir son engagement, consiste à s’interroger sur la justesse de l’idée que l’on a de soi, de ses capacités d’initiative sur le monde. Quel homme, quelle femme je veux être, faire advenir dans l’avenir de l’engagement pris. L’engagement relève finalement de l’estime de soi. Les entreprises qui développent le plus fort taux d’engagement sont celles qui parviennent à articuler ces éléments de sens en actes concrets et cohérents. La sincérité de l’engagement individuel est alors plus authentique et plus puissante que la convention imposée.

Quelle Culture, quelles Valeurs pour une entreprise Digitale ?

Passer à l’ère digitale : un défi culturel. Toutes les transformations qui réussissent reposent en effet sur une réelle transformation culturelle. Le numérique n’est finalement qu’un accélérateur et un déclencheur. Cependant, « La capacité à accompagner et à faire évoluer les collaborateurs de manière individuelle est fondamentale. » confie Nicolas Petit, General Manager COO de Microsoft France. En effet, lorsque les comportements évoluent vers davantage de collaboration, plus d’ouverture, plus de partage de l’information… cela change tout !! Passer à l’ère digitale : un défi individuel. Le « changement », c’est faire quelque chose de différent, la « transformation », en revanche, c’est devenir quelque chose de différent. Pour les collaborateurs en termes de réalités opérationnelles, cela implique de changer leur façon de penser, leurs croyances et de les libérer de leurs peurs pour pouvoir évoluer et se transformer. Une véritable transformation provient de l’intérieur avant d’impacter l’extérieur pour laisser apparaître une évolution culturelle.

Les Valeurs et la Culture, nouvel avantage concurrentiel des entreprises les plus performantes

Les Valeurs et la Culture, nouvel avantage concurrentiel des entreprises les plus performantes. Différentes études* semblent également démontrer que les entreprises managées par les valeurs sont non seulement plus performantes mais également plus résilientes. Si elles subissent comme les autres les crises économiques, elles redémarrent plus rapidement du fait de leur agilité. LA NECESSAIRE MUTATION CULTURELLE DES ORGANISATIONS Face aux turbulences et aux changements actuels, la culture et les valeurs deviennent la meilleure source de cohérence, d’agilité, d’adaptabilité et de renouveau pour favoriser stabilité et longévité. La Culture d'entreprise permet d'un côté d’attirer les nouvelles générations en quête de sens et de l'autre de retenir les meilleurs talents en recherche d'autonomie. La culture et les valeurs deviennent alors le nouvel avantage concurrentiel des entreprises les plus performantes !!

Du dirigeant brillant au leader éclairé

« La Quatrième Révolution Industrielle a le pouvoir de robotiser l’humanité et d’ébranler ce qui a été traditionnellement pour nous porteur de sens : travail, communauté, famille, identité. Ou bien, au contraire, nous pouvons y trouver l’occasion de faire accéder l’humanité à une nouvelle conscience collective et morale basée sur le sentiment d’un destin commun. C’est à nous qu’il revient de faire en sorte que cette deuxième hypothèse soit la bonne » nous avise Klaus Schwab Président du World Economic Forum. L’histoire extraordinaire qui suit retrace ainsi le passage progressif d’un dirigeant brillant à un leader éclairé. Dirigeant intelligent et visionnaire, Bill Gates, tout timide en sortant de Harvard sans diplôme, se révèle un homme d’affaire déterminé évinçant toute concurrence sur son marché.

Les valeurs peuvent-elles être le point de départ d’une démarche de transformation réussie ?

Les valeurs peuvent-elles être le point de départ d’une démarche de transformation réussie ? Etoile montante de l’innovation, Nokia était, encore en 2007, une entreprise admirée, encensée et promise à un avenir radieux. Elle vantait alors l’efficacité de ses valeurs : Nokia: Values That Make a Company Global. En seulement cinq ans, le destin de l'entreprise a basculé. Etouffée sous des couches managériales devenues arrogantes, ses « belles valeurs » ne l’ont pas empêché de tomber violemment de son piédestal et de voir les consommateurs lui tourner le dos. Nombre d’entreprises affichent encore aujourd’hui, leurs valeurs, comme un vernis de communication. Elles ne réalisent pas que le temps finit par les rendre inertes car personne ne sachant plus véritablement ce qu’elles apportent, elles finissent par être ignorées. Pour que les valeurs soient plus que des slogans vides, elles doivent résister à l'épreuve du feu en guidant les comportements et les prises de décision aux moments les plus difficiles. « L'éthique, c'est ce qui gouverne vos actions lorsque personne ne vous regarde » indiquait Eliane Houlette (procureur national financier) et c’est souvent au moment même où elles sont les plus difficiles à appliquer, qu’elles importent le plus.