Pourquoi le nouveau COSO intègre-t-il la Culture et les Valeurs dans la gouvernance des risques ?

Comme nous avons pu le constater ces dernières années, nombre de crises ayant fortement affecté les entreprises (en termes financiers, juridiques et de réputation) ont été causées par une « fracture » dans les Valeurs, la Culture et la politique en matière d’avantages incitatifs.

Culture d’entreprise & Culture client : Les deux faces d’une même pièce

Qu’on le veuille ou non, ce que nous sommes à l’intérieur de notre organisation se reflète à l’extérieur.
Enchanter le client reste bien entendu un objectif prioritaire de l’entreprise mais cela nécessite avant tout un engagement et un alignement de tous les collaborateurs ! La culture client, incarnée au plus haut niveau de l’entreprise doit être ancrée dans l’organisation et son fonctionnement parce qu’au-delà des savoirs faire, il s’agit avant tout d’une transformation basée sur le savoir être.

Du dirigeant brillant au leader éclairé

« La Quatrième Révolution Industrielle a le pouvoir de robotiser l’humanité et d’ébranler ce qui a été traditionnellement pour nous porteur de sens : travail, communauté, famille, identité. Ou bien, au contraire, nous pouvons y trouver l’occasion de faire accéder l’humanité à une nouvelle conscience collective et morale basée sur le sentiment d’un destin commun. C’est à nous qu’il revient de faire en sorte que cette deuxième hypothèse soit la bonne » nous avise Klaus Schwab Président du World Economic Forum.
L’histoire extraordinaire qui suit retrace ainsi le passage progressif d’un dirigeant brillant à un leader éclairé.
Dirigeant intelligent et visionnaire, Bill Gates, tout timide en sortant de Harvard sans diplôme, se révèle un homme d’affaire déterminé évinçant toute concurrence sur son marché.